l’Unique Possible de l’instant présent

Ma compréhension de l’univers, est que nous expérimentons (aux travers de nos perceptions) un espace-temps ou chaque instant qui passe n’est que l’UNIQUE Possible de l’instant précédent, résultant du mouvement ondulatoire/vibratoire de l’Énergie Primordiale (le Tout) à tous les niveaux d’agrégation (particulaire, atomique, moléculaire, etc.).
A contrario du non-espace, non-temps originel de l’Énergie Primordiale ou tous les possibles coexistent ensemble.
Le Big-bang est l’initialisation de ce vecteur d’unicité, au sein de l’Énergie Primordiale, par le mouvement, la vibration.

Cette « perception » m’est venue suite à la lecture du livre de science-fiction « Isolation » de Greg Egan, qui aborde le thème des univers multiples. Son récit m’a permis de concilier ma vision de la « Création » (issue de l’expérience d’Illumination) avec une passage du livre « Conversation avec Dieu » de Neale-Donald Walsch qui m’avait fait tiquer à l’époque où je l’ai lu, et qui me trottait dans la tête depuis. Je cite le passage où « Dieu », en conversation avec l’auteur, explique ce concept :

Le passé, le présent et le futur sont des concepts que vous avez construits, des réalités que vous avez inventées, afin de créer un contexte dans lequel encadrer votre expérience présente. Autrement, toutes vos (nos) expériences se superposeraient.
En réalité, elles se superposent — c’est-à-dire qu’elles arrivent en même «temps» – mais vous ne le savez pas. Vous vous êtes placés dans un cadre perceptuel qui obstrue la réalité totale.
[…]
Ce que j’avance, c’est que tout arrive en même temps. Tout.
(Conversation avec Dieu, Tome III, page 32)

2365 visiteurs au total 4 visiteur(s) ce jour

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Reload Captcha