Conclusion

Voilà, je n’ai fait qu’effleurer ce que j’ai en tête, il y a bien d’autres sujets à aborder. Il me faudrait encore des pages et des pages pour essayer d’approfondir le contenu de cette expérience, probablement sans trouver la satisfaction d’une tâche bien accomplie. Mais là n’était pas le but et de toute façon pour ceux qui s’intéressent à ce qui touche à la spiritualité, ils auront certainement retrouvé dans mon récit bien des choses qu’ils ont déjà lues ou entendues. Mon but est simplement de témoigner de mon expérience et de la manière dont je l’ai vécue et intégrée.

Je tiens aussi à préciser que cette expérience n’a pas fait de moi quelqu’un de meilleur ou de mieux que les autres, elle a simplement fait de moi quelqu’un de différent avec une nouvelle vision de l’existence et certainement, quelqu’un d’encore plus humble qu’avant. Du moins, c’est comme ça que je le ressens.

De plus, je demande expressément à tous ceux qui liront ce récit et surtout à ceux pour qui la lecture de ces lignes aura généré un « écho intérieur », de ne surtout pas y « croire ». Tout ceci est « ma vérité », elle est le fruit de mon expérience. Si ce récit vous a interpellé, je vous engage simplement à rechercher votre propre vérité, allez la chercher à l’intérieur de vous-même par la réflexion, la méditation ou tout autre moyen à votre convenance. Je vous promets que les réponses viendront, car dès que l’on rentre dans ce genre de démarche, il se crée une dynamique qui m’a surpris plus d’une fois. D’ailleurs pour faire référence une dernière fois à la Bible, il est dit « Demandez, et l’on vous donnera, cherchez, et vous trouverez, frappez, et l’on vous ouvrira ».

Et si d’aventure, vous trouvez des réponses, des portes ouvertes, voire plus et que cela correspond étonnamment à ce que je viens de vous relater, alors bienvenue au club …

Pour terminer, je citerais le passage d’un autre livre, « La vie des Maîtres » de Baird T. Spalding, que j’ai lu quelque temps après mon expérience sur les conseils de mon médecin, afin de m’aider à y voir un peu plus clair suite au bouleversement lié à l’illumination. Dans ce passage l’un des Maitres explique sa vision de l’avenir :

« […] L’homme nouveau voit Dieu comme un esprit cosmique imprégnant tout. Guidé par des pensées subtiles, il révise sans hésitation les bases fondamentales de sa vie passée. Il revient a sa source pour ne faire qu’un avec elle, sachant qu’elle représente le côté toujours silencieux de sa pensée divine consciemment amalgamé en pensée avec l’esprit infini. […] »

5127 visiteurs au total 2 visiteur(s) ce jour

4 réflexions sur « Conclusion »

  1. Des années que j’attends de pouvoir échanger mon expérience sur l’illumination, Déjà il me fallait trouver le MOT et tomber enfin sur tous vos témoignages et je trouve enfin la « Liberté » de pouvoir enfin exprimer mon expérience personnelle à ce sujet … libre d’être écouté et sans doute compris.
    Il y a déjà plus de trente ans, j’en ai aujourd’hui soixante, je « m’aventurais » à l’occasion de stage dans mes sphères intérieures, un travail profond dont je n’avais pas la portée, ni même ce dont je venais chercher, je travaillais honnêtement, simplement. J’ai constaté des changements en moi, mon regard n’était plus le même à la fin des stages, comme nettoyé, j’y voyais réellement une lumière intérieure, ma vision sur le monde, mes perceptions étaient démultipliées, ouvertes à un monde invisible interactif avec mon être, l’Amour avec un grand A envahissait mon cœur. Moi je le ressentais, les personnes autour de moi restaient sur la perception de ce que j’ai toujours été à leur yeux, cet enchantement des sens durait trois quatre jours et s’amenuisait face à la réalité de la vie, mais des portes restaient ouvertes.
    Lors d’un stage nous nous sommes rendus à l’abbaye de Sénanque dans le Lubéron. Ce n’était pas la première fois que l’on se rendait dans ce monastère. Je tiens à dire avant toutes choses que j’avais rarement fréquenté les églises et je n’ai pas fais mes communions, pourtant je suis irrémédiablement relié à l’église catholique mais c’est une autre histoire …
    Revenons à l’abbaye de Sénanque où l’on assiste avec mes camarades de stage à la cérémonie religieuse. Que dire, il est vrai que cette sobriété appelle au recueillement, je me plie avec humilité aux prières et aux chants, puis viens le moment de l’eucharistie, un questionnement s’impose à moi au moment de prendre ou pas l’hostie. Ai-je le « droit » ? Je me met tout de même dans la file d’attente, vient mon tour, « amen », le moine cistercien dépose sur ma langue l’hostie et la soudainement une lumière intense envahit, inonde la basilique dans son ensemble et illumine le moine face à moi, ce n’est pas un flash lumineux qui vous aveugle, mais une lumière douce, forte, une lumière dont on pourrait peser l’intensité. Je retourne à ma place sans mot … dire.
    A la sortie de l’église, je relate mon expérience à mon maître de stage qui m’écoute, se baisse, ramasse et me tend un cailloux blanc en forme de cœur pour toute réponse. C’est beau n’est ce pas … je dis cela sans prétention.
    Je n’ai jamais su quoi penser de cette lumière, j’admets sa grandeur, mais pourquoi ce cadeau, Je n’ai jamais su le partager, depuis j’ai ramassé des dizaines et des dizaines de cailloux en forme de cœur, j’ai eu beaucoup de signes par épisodes variables, sur ma relation avec l’église, mon approche d’un Dieu, sur ma vie. J’ai appris à lâcher prise et hélas aussi à m’enfermer dans mes tourments, comme vous je suis un être comme les autres, je sais ce que j’ai vécu, jamais je ne renierai cette lumière ni cet Amour même si … je ne me l’explique pas, mais c’est beau.

    Eric

  2. J’ai vécu l’illumination … J’ai reçu du pur amour plus que je n’en ai jamais eu au cours de ma vie en quelques minutes, heures, jours …
    Mon cœur a failli lâcher !! Sans rire, ce fut difficile de lutter contre cela …
    Les larmes se sont mises à couler, tant de choses condensées, qu’il nous est impossible sur l’instant de pouvoir appréhender, ou même comprendre ce qui m’est arrivé, hors du temps, seul avec le tout …
    J’ai changé , cette expérience est dure … dure … C’est beau, mais c’est dur, le retour sur terre après 3 jours, est amer … Je suis ici et ailleurs … Pas trouvé ma place sur terre …
    Je pourrais donner des détails sur l’expérience, sur ce que j’ai vu, de l’herbe verdoyante d’énergie, une source d’eau ruisselle parmi les vallons, un arbre trône … Dans cette prairie, 3 silhouettes bleues me regardent et disent

    N’aie pas peur, on t’aime

    Le voile blanc se lève et je vois ce que je décris plus haut, la vallée, le ruisseau … Complétement dingue …
    Heureusement que j’ai la force de ne pas devenir fou, ça ne peut pas arriver par hasard, et frapper une personne mal préparée, c’est sûr, cela peux être dévastateur sur de faible esprit … quand le mental reprend le dessus, ce que je vois sur YouTube ou autre, ils se sentent investi d’une mission qui n’est pas la leur … L’éveil c’est personnel, ça arrive quand cela doit arriver …
    Petite citation de tête, Krishnamurti je crois …

    Être bien adapté a une société malade, n’est pas signe d’une bonne santé mentale …

  3. Bonjour et merci pour ce récit ô combien percutant et si bien rédigé. Il est en effet très compliqué de partager ce genre d’expérience tant au niveau de la formulation que du contenu pour le moins marginal. Ayant vécu cette « montée » 3 fois, parfois durant plusieurs semaines, le retour à la « normale » laisse un grand sentiment de gâchis en terme de rétention d’enseignement quant aux innombrables informations consciemment et inconsciemment effleurées ainsi qu’aux sentiments ressentis… La frustration qui s’en suit lors de notre phase « endormi » ainsi que le doute pouvant s’installer quant à notre santé mentale est également douloureux. Néanmoins, la transformation, aussi infime soit-elle comparée au potentiel entrevu, laisse une marque indélébile et un besoin d’effectuer un travail sur soi afin de relater nos pensées, actes et visions à tout ce qui nous entoure.

  4. Bonjour Geth44.

    J’ai parcouru ton témoignage suite à ton post sur le site Regards sur l’éveil. J’ai vécu quasiment la même chose et j’ai déposé mon témoignage – bien que beaucoup moins développé – sur le site de Noésis (Institut suisse des sciences noétiques de Genève) sous le titre « kundalini et expérience transcendantale ». Je ne peux pas t’envoyer de lien ici, mais si tu le souhaites, tu peux me contacter soit sur ma messagerie perso du site, soit directement sur le forum. Je serais très intéressée d’avoir un échange avec toi.

    Cordialement,

    Kiya

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Reload Captcha