L’éveil

Je n’ai pas souvenir d’un déclencheur. En fait, je n’ai aucun souvenir de ce que j’étais en train de faire quand c’est arrivé. Ce qui s’est passé ensuite a été tellement fort que cela semble avoir occulté ce qui se passait juste avant.

Il y a un avant et un après l’expérience. Je pense que ce fait peut être rattaché à la notion d’Éveil que l’on trouve dans toute littérature sur le spirituel. D’autant que cela est très fortement ressenti en tant que tel pendant cette prise de conscience phénoménale. On peut d’ailleurs mettre une quantité d’expressions sur ce vécu, comme « une ouverture d’esprit sur l’infini » ou encore « passer des ténèbres à la lumière » … ! Mais ces expressions restent néanmoins très limitées pour réussir à décrire parfaitement cette expérience extraordinaire.

Personnellement le mot premier mot qui m’est venu à l’esprit juste après cette expérience c’est « Illumination ». Oui, je sais, ça semble un peu fort, mais n’allez surtout pas penser « encore un illuminé », car rapporté au contexte, c’est vraiment très pertinent. Il faut bien comprendre que cette expérience démarre très fort par une ouverture de l’esprit sans commune mesure, cette phase étant vécue en dehors de toute notion temporelle et spatiale, comme dans un éblouissement. C’est vraiment comme si quelqu’un avait allumé la « lumière » alors que l’on se trouvait dans l’obscurité. Suite à cet apogée, il y a une phase d’euphorie qui a duré, dans mon cas, 3 bonnes journées et qu’après cela la redescente est un peu rude, un peu comme le phénomène visuel du « trou noir » après s’être pris un coup de flash. D’où aussi cette référence au mot illumination. Néanmoins, par la suite, l’éveil est permanent, on ne redescend jamais à « l’état » d’avant l’expérience. On est véritablement passé du royaume des aveugles à celui des voyants, de l’ombre à la lumière …

2041 visiteurs au total 4 visiteur(s) ce jour

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Reload Captcha